La technologie au service du deuil

Le domaine funéraire a très souvent porté l’étiquette d’un marché traditionnel, et c’est encore plus vrai au Québec. Le Ph. D. en sociologie, Gil Labescat, estime que le Québec doit prendre le virage technologique dans ce domaine, afin de combler le retard qu’il accuse en comparaison à d’autres pays. (Étude sur la transformation des rituels funéraires 2017)

Facteurs qui ont amorcé des changements

Des changements dans les rites funéraires s’opèrent. L’abandon des croyances religieuses, l’immigration, la popularité grandissante de la crémation, l'avènement des réseaux sociaux et le changement de garde par la jeune relève des entreprises funéraires sont tous des facteurs influents pour la mise en place de nouvelles façons de faire. Les rituels sont transformés, mais une certitude demeure, le processus du deuil est primordial, cette préoccupation est omniprésente pour les entreprises funéraires. 

La pandémie a contribué à accélérer ces transformations. Les organisations funéraires qui avaient déjà intégré des outils technologiques à leur pratique ont d’ailleurs été celles qui ont le mieux géré cette période d’adaptation. Que l’on parle des rencontres virtuelles avec les familles via les technologies, du service de webdiffusion offrant un accès aux funérailles du proche décédé à un plus grand nombre de personnes ou de la plateforme commémorative pour les hommages vidéo, ces technologies ont définitivement offert aux familles des alternatives intéressantes pour l’organisation des funérailles.

Est-ce que ces technologies numériques viennent déshumaniser le deuil? Selon le chercheur de l’Université de Montréal, Jean-Marc Barreau, il en résulte davantage une adaptation et une complémentarité aux funérailles traditionnelles pour perpétuer le souvenir de l’être cher.

Donner un sens à la mort et au souvenir

Les différents rituels sont de plus en plus diversifiés et personnalisés. L’introduction des technologies numériques, notamment, permet non seulement de partager l’expression du deuil malgré la distance et les frontières, mais répond également au désir de prolonger le souvenir de l’être cher; une tendance que semblent adopter les générations X, Y et Z.

Les plus récentes innovations

Webdiffusion des cérémonies funéraires;

Diffusion en direct et en différé des funérailles;

Espace commémoratif virtuel;

Registre virtuel;

Plateforme permettant d’offrir les condoléances à la famille par message vidéo, vocal ou écrit; avec ou sans photo;

Plateforme collaborative de création vidéo;

Système d’affichage numérique et automatique

Salle de montre virtuelle

Bref, on constate que les options sont multiples et que la place des technologies est prouvée dans le domaine funéraire et qu’elle ne se fait pas au détriment du deuil.