Communiqué de presse

Pour diffusion immédiate

Le 24 avril 2020

 

Covid-19 - Les entreprises funéraires demeurent professionnelles et accordent la plus grande importance au respect et à la dignité des défunts ainsi qu’à leurs familles

Québec - La Corporation des thanatologues du Québec, ses membres et ses travailleurs tiennent à faire une mise au point sur la gestion des décès qui surviennent au Québec en cette période de pandémie et à offrir leur soutien à toutes les familles endeuillées.

« Nous tenons à offrir nos plus sincères condoléances à toutes les familles affectées par la mort d’une personne atteinte de la maladie Covid-19 ainsi qu’aux familles qui perdent un proche de toutes autres causes de décès. À ce jour, la pandémie a fait 1243 victimes au Québec et toutes nos pensées vont aux familles qui doivent composer avec cette grande tristesse », dit M. Jonathan Goyer, président de la Corporation des thanatologues.

Nonobstant la pandémie, il survient au Québec, chaque jour, entre 170 et 200 décès de toutes causes et le contexte actuel impose de nouveaux paramètres aux endeuillés. Les membres de la Corporation des thanatologues tiennent à préciser que la gestion des rituels funéraires se fait dans le respect des mesures de distanciation sociale tout en accompagnant le plus professionnellement possible les familles en deuil dans le contexte de cette pandémie. « Nous félicitons le travail de chaque gestionnaire et de chaque travailleur du domaine funéraire. Chaque jour, nous voyons des transporteurs vêtus d’équipements de protection qui se déplacent dans des foyers d’éclosion pour faire leur travail. Nous sommes fiers de vous. Vous êtes aussi des anges », ajoute M. Goyer.

Nous profitons de l’occasion pour clarifier plusieurs points concernant le rôle des entreprises funéraires et les conséquences de la pandémie de Covid-19.

Les délais de prise en charge des personnes défuntes :

Les entreprises funéraires membres de la Corporation sont en mesure de répondre efficacement et d’assurer la prise en charge rapide des dépouilles atteintes ou non de la Covid-19. Dès que les formalités administratives sont respectées par les établissements de la santé et dès que la famille mandate l’entreprise funéraire.

« Nous comprenons que les familles sont fragiles et extrêmement affectées par la situation actuelle lorsque survient un décès et c’est pourquoi nous les sensibilisons au fait qu’elles doivent mandater une entreprise funéraire dès que c’est possible pour permettre une prise en charge », précise Annie Saint-Pierre, directrice générale à la Corporation des thanatologues du Québec.

 

 

État des morgues au Québec

Les espaces de conservation des défunts dans les entreprises funéraires membres répondent aux plus hautes normes de qualité et suffisent à la demande actuellement.

« Nous composons avec le fait que l’état des morgues de certains hôpitaux laisse à désirer et que leurs capacités ne permettent pas de conserver les dépouilles jusqu’à ce qu’une famille mandate une entreprise funéraire. En ajoutant que la majorité des CHSLD ne disposent pas de morgue, nous déplorons le recours à l’utilisation de conteneurs réfrigérés dans le stationnement des entreprises funéraires qui servent d’espace temporaire ou de plan B dans la gestion des défunts », mentionne M. Goyer.

Inquiétudes avec les familles

La Corporation des thanatologues félicite l’initiative du ministère de la Santé et des Services sociaux de consulter les grandes associations professionnelles funéraires sur une base régulière et de maintenir une communication efficace.

« Cependant, nous observons depuis quelques jours beaucoup d’inquiétudes auprès du public après la publication récente d’une mise à jour de l’Institut National de la Santé Publique sur les mesures de prévention et de protection pour les entreprises funéraires pour les cas de Covid-19 », déplore Annie Saint-Pierre.

Les entreprises funéraires de la CTQ ont mis en place des protocoles stricts qui permettent aux endeuillés de tenir des rituels privés et en groupe restreint ne serait-ce que pour venir voir la dépouille une dernière fois. Nos membres respectent également le désir des familles de reporter le rituel à une date ultérieure. 

Pour une dépouille atteinte de la Covid-19, nous réitérons que les proches ont toujours le choix d’inhumer le corps dans un cercueil au cimetière ou de procéder à la crémation et même d’organiser un rituel funéraire sous certaines conditions.

Nous demandons que les autorités gouvernementales continuent d’être sensibles aux besoins des familles endeuillées dans la gestion des décès qui surviennent au Québec présentement pour faire en sorte que le deuil puisse se vivre malgré les mesures préventives mises en place pour éviter la propagation du virus.

RESSOURCES DISPONIBLES POUR AIDER LE DEUIL

Nous suggérons aux familles qui en ressentent le besoin de recourir aux ressources en place pour les aider à traverser l’épreuve de la mort d’un proche. N’hésitez pas à en parler avec les professionnels des entreprises funéraires membres de la CTQ ou à consulter les spécialistes tel que Deuil-Jeunesse, la ligne d’écoute 1-888-le-deuil, un membre de l’Ordre des psychologues du Québec, un membre l’Association des travailleurs sociaux et des thérapeutes ou le CLSC de votre région.

À PROPOS DE LA CORPORATION DES THANATOLOGUES DU QUÉBEC

 

La CTQ regroupe plus de 500 professionnels en rituels funéraires. Elle a pour mission de promouvoir l’excellence dans les services funéraires, de contribuer au développement professionnel et d’affaires de ses membres et de représenter le domaine funéraire afin de s’assurer que personne n’ait à faire l’économie du deuil.

Pour plus d’infos : www.domainefuneraire.com/

-30-

 

Source :                      Annie Saint-Pierre

                                   Directrice générale

                                   Corporation des thanatologues du Québec

                                   annie.saint-pierre@corpothanato.com

                                   418 622-1717