Trouver un avis de décès

Des questions?

Section FAQ

Comment devenir thanatologue?

Le rôle d’un professionnel des services funéraires est primordial au moment d’un décès.

Professionnels et respectueux, ils sont des accompagnateurs et savent bâtir avec vous une relation de confiance afin que vous preniez toutes les dispositions funéraires requises en fonction de vos besoins.

Pour devenir thanatologue, plusieurs choix s’offrent à vous.

Quelle est l’importance d’un moment de recueillement auprès d’un défunt?

Perdre un être cher est pénible, le deuil, douloureux. La mort est un phénomène naturel qui a des implications sociales et culturelles. Nous sommes ici dans le domaine des émotions, des sentiments et les dérapages sont faciles. Un excès d'amour peut être aussi néfaste qu'un excès de peine ou de haine. Les excès, quels qu'ils soient peuvent se comprendre, mais ce sont des phénomènes qui doivent être circonscrits dans le temps.

Les moments de recueillement existent pour redonner au cours des choses un caractère acceptable, normal. L'entourage humain et compétent du personnel de nos entreprises funéraires permettra l'accès à des services personnalisés, qui répondent à ce que dont vous avez besoin.

Que sont devenues les tendances dans le monde funéraire?

Nous avons longtemps parlé de funérailles, de rituels funéraires, d’exposition, d’embaumement, d’incinération, etc. De nos jours, tous les qualificatifs sont acceptables dès qu’ils font référence à une période de recueillement auprès d’une personne défunte. Nos entreprises funéraires ont actualisé leur offre pour vous permettre de rendre hommage au défunt, de tenir des cérémonies publiques ou privées, de marquer la fin de la vie, d’honorer la mémoire d’un proche. Si la crémation fait partie de votre langage, sachez qu’il s’agit d’un mode de disposition d’un défunt et non de funérailles. Il ne faut pas considérer la crémation comme un réflexe à la mort de quelqu’un en raison de l’absence de reconnaissance légale des cendres humaines.

Quel est l’avantage de conclure des arrangements préalables ?

Les contrats d’arrangements préalables sont la meilleure option pour prévoir vos funérailles et la disposition de votre corps. Ces contrats ont l’avantage de fixer le coût de vos funérailles dans le temps, même si votre décès survient dans 20 ans.

Ils sont surveillés par la Loi sur les arrangements préalables de services funéraires et de sépulture, administrée par l’Office de la protection du consommateur.

Les arrangements préalables funéraires sont une convention conclue entre vous et votre entreprise funéraire afin de régler vous-même les détails de vos funérailles. Vous choisissez à l’avance les biens et les services qui seront fournis en rapport avec votre décès. De plus, 90 % des sommes que vous versez sont déposées en fidéicommis.

Quels avantages puis-je en retirer?

  • Atténuation des tracas pour votre famille et vos proches;
  • Élimination des effets de l’inflation et de la hausse du coût de la vie;
  • Assurance de recevoir la même qualité de biens et de services pour laquelle vous avez payé;

Comment les arrangements préalables peuvent-ils réduire les préoccupations de ma famille et de mes proches?

  • Ils évitent à votre famille d’avoir à interpréter vos dernières volontés ou, sous le coup de l’émotion, de devoir prendre des décisions parfois rapides et difficiles;
  • Ils éliminent les charges financières pour votre famille et vos proches.

Est-ce que mon argent est protégé?

Oui. Les sommes sont déposées en fidéicommis. La maison funéraire retient 10 % du montant total afin de couvrir ses frais de vente et d’administration. L’institution financière informe directement la personne signataire de la réception des fonds afin de garantir que l’argent est bien déposé en fidéicommis.

Est-ce que je peux mettre fin à mon contrat ou le modifier?

Oui. Il se peut que, pour diverses raisons, vous deviez rompre ou modifier votre contrat. Vous pouvez le faire moyennant une pénalité de 10 %.

Quelles sont les conditions de paiement?

Plusieurs entreprises funéraires offrent la possibilité d'étaler vos paiements jusqu'à 12 mois.

Que se passe-t-il si je décède avant d’avoir terminé mes paiements?

Si une telle situation se présente, le solde dû sera payable par votre succession, et ce, dans les 30 jours suivants la date du décès.

Quand est-il préférable d’effectuer mes arrangements préalables funéraires?

  • Il n’y a pas d’âge pour conclure des arrangements préalables funéraires. Par contre, il est préférable d’attendre l’âge de la retraite pour les raisons suivantes :
    • Les goûts personnels sont plus définis;
    • Les déménagements à l’extérieur de la région sont moins fréquents;
    • Les besoins en argent diminuent.
  • Il est également possible de préparer les arrangements préalables funéraires pour une personne atteinte d’une maladie incurable, et ce, à tout âge.

Comment dois-je procéder?

Pour conclure des arrangements préalables funéraires, il vous suffit de prendre rendez-vous auprès d’un conseiller funéraire d’une entreprise funéraire membre de la Corporation des thanatologues du Québec. Sans frais et sans aucune obligation de votre part, vous pourrez alors obtenir des informations pertinentes et les précisions dont vous avez besoin pour prendre vos décisions.

Renseignez-vous.

En complément d'information, vous pouvez consulter le site Internet de l'Office de la protection du consommateur.

Que signifie exactement la crémation ?

À la Corporation des thanatologues du Québec, nous évitons le recours au terme « incinération », qui est davantage approprié pour des ordures que des personnes défuntes. Nous allons donc recourir au terme « crémation ». Maladroitement, certaines personnes manifestent le désir de subir la crémation, en pensant que cela soustrait le plus possible leurs familles à la réalité souvent déchirante de leur mort.

Malheureusement, si la crémation se fait en l’absence d’un moment de recueillement, vous ne ferez que contourner le décès, réalité à laquelle chaque être humain doit faire face un jour ou l’autre dans sa vie.

Il ne faut pas oublier que la crémation est un mode de disposition d’un corps et non une forme de funérailles en soi.

La crémation consiste à faire subir au corps de la personne décédée un traitement à la chaleur pour en disposer. Le corps est déposé dans un cercueil, une boîte de bois ou de carton, selon le choix qui est effectué. Chaque crémation est faite un seul défunt à la fois. La crémation prend environ 1 heure et demie et se déroule à une température variant entre 1000 et 1200 degrés Celsius. Avec une telle chaleur, le contenant, les vêtements et le corps se désintègrent, laissant seulement la matière osseuse comme reste cinéraire.

Même à température très élevée, les principaux ossements du corps humain ne peuvent être réduits en cendres. C'est pour cette raison qu'une fois refroidis, les os sont réduits en minuscules fragments, à l'aide d'un broyeur, avant d'être déposés dans l'urne cinéraire qui aura été choisie pour la disposition.

Pourquoi un temps de recueillement en présence du corps est-il recommandé?

De nombreux intervenants oeuvrant avec des personnes en deuil tels que des thanatologues, des travailleurs sociaux et des psychologues s’entendent pour dire que le fait de revoir en famille une personne décédée qui nous est chère (après que l’embaumement ou la thanatopraxie ait effacé les signes de maladie et de souffrance) est une étape de première importance dans le cheminement d’une personne en deuil. Cette étape permet de constater la réalité de la mort et de conserver une image de paix et de sérénité.

Bien que la présence des parents et amis puisse être une source de grand réconfort, cette étape peut également être vécue dans l’intimité de la famille immédiate. Après tout, c’est pour vos proches que vous exprimez vos volontés, pour leur permettre de vivre sereinement une épreuve aussi difficile que le deuil.

Après cette période de recueillement, vous avez aussi le choix d’être inhumé dans un cimetière ou dans un columbarium ou de disperser vos cendres dans un endroit désigné.

Comment pouvons-nous gérer les médias sociaux des défunts ?

Lors d’un décès, les familles sont souvent confrontées à un véritable casse-tête en ce qui concerne l’existence virtuelle du défunt à travers ses différents profils sur les médias sociaux, ou même sa boîte de courriels. Les différents services ont des procédures qui varient selon les conditions générales d’utilisation et il n’est pas simple de trouver la bonne information au bon endroit.

Conscients de cette problématique, nous avons réalisé une foire aux questions afin de faciliter vos démarches. Selon les disponibilités offertes par les services, vous pourrez simplement fermer les comptes, ou encore vous servir de ces profils virtuels comme un lieu de recueillement, une sorte de mémorial numérique où les proches pourront se recueillir. Dans tous les cas, un certificat de décès vous sera demandé comme preuve.

N’hésitez pas à nous contacter pour des demandes spécifiques afin que nous puissions mettre à jour cette section.

Publicité
Publicité du partenaire