Communiqué sur le COVID-19
Covid | Appel aux familles

Covid-19 : Informations importantes concernant les mesures dans les entreprises funéraires membres de la CTQ.

Devant la mise en place de mesures préventives par la Direction de la Santé Publique pour éviter la propagation de la maladie Covid-19, les entreprises funéraires membres de la Corporation des thanatologues ont rapidement déployé des procédures afin de respecter ces consignes tout en répondant aux familles endeuillées qui ressentent la nécessité d’honorer la mémoire d’un proche défunt.

Sachant que les rituels funéraires sont des événements uniques et importants pour le deuil des familles, nous devons continuer nos opérations, comme le démontre notre inscription dans la liste des activités prioritaires au Québec pendant cette pandémie. Les membres de la CTQ vous assurent de procéder de façon responsable, digne et respectueuse envers les familles endeuillées et nous respectons les recommandations en vigueur;

Nous sommes conscients que cette situation particulière est inhabituelle et nous tenterons de vous soutenir adéquatement en dépit des circonstances.

Nous sommes en contact constant avec les autorités officielles et nous procéderons à des mises à jour si nécessaire. Nous vous souhaitons bon courage.

Voir les consignes à respecter

Trouver un avis de décès

Nos avis de décès

Chargement des informations...

Publicité
Publicité du partenaire
Publicité
Sylvie Bouvet Bécancour

Sœur Pauline fait partie des femmes dont la « bonté et l’adaptation raisonnable des règles de vie » m’ont permis de rester dans le bon chemin! C’était une femme remarquable et je suis certaine qu’elle n’avait pas conscience de son « don » que produisait sur nous son amour inconditionnel de notre jeunesse, cette jeunesse qu’elle voulait protéger d’une éventuelle dérive en délinquance... cette jeunesse en qui elle voyait tout le potentiel et le désir d’accomplissement!
Sœur Pauline avait le visage de la sagesse et de la tolérance. Elle avait un sourire accroché en tout temps , même lorsqu’elle nous grondait gentiment. Elle nous offrait une seconde chance et surtout son « pardon » parce qu’elle avait foi en nous!
Merci à cette grande dame à qui je témoigne de toute ma reconnaissance d’avoir pu croiser son chemin.
Sylvie Bouvet,
CNDA 1971-1976