Corporation des thanatologues du Québec

Nos avis de décès

Revenir à la liste Imprimer
DULAC, Gérald

DULAC, Gérald 1930 - 2017

Beauport, Québec

21 juillet 2017

Envoyez des vœux de sympathie Envoyez des fleurs

Dulac Gérald
1930-2017

A son domicile le 21 juillet 2017, à l’âge de 86 ans,
est décédé M. Gérald Dulac.
Il demeurait à Québec (arrondissement Beauport).
La famille accueillera parents et ami(e)s à la résidence funéraire

F.-X. Bouchard inc
2258, av Larue
Québec (arr. Beauport) G1C 4A3

samedi le 29 juillet 2017 de 11h à 12h45 et de là
au cimetière St-Louis de Courville.

Il laisse dans le deuil ses enfants : Alain, Caroline (Denis Giroux),
Sarah (Yannick Royer) ; ses petits-enfants : Jessica, Philippe-Antoine, Frédérike, Jérémie et son arrière-petite-fille : Nellyka (je t’m papi chapo).
Sa sœur : Gaétane (feu Ewald Paprotny), Gaétan, Michel (Denise Dubé) ;
ses belles-soeurs de la famille Côté : Gaétane (feu Bernard Lavoie),
Thérèse (André Turcotte).
Ainsi que plusieurs neveux, nièces, cousins, cousines et ami(e)s
dont Claude Martel.


Pour renseignement : 418 663-9838
Condoléances par télécopieur : 418 660-1614
Courriel : info@fxbouchard.com
www.fxbouchard.com

Membre de la Corporation des thanatologues du Québec

Version française

Direction des funérailles Entreprises funéraires membres de la CTQ

Lieu de commémoration

F.X. Bouchard inc.
2258 avenue Larue
Québec
G1C 4A3
Tél. : 418-663-9838
Téléc. : 418-660-1614
info@fxbouchard.com
fxbouchard.com

Service funéraire

Salon
2258 ave Larue
Québec
QC
G1C 4A3

Vœux de sympathie (5)

Envoyer
Denise Dulac Terrebonne

"Ce ne sont pas les morts qu'il faut pleurer mais bien plus ceux que la vie laisse en larmes"

Mes plus sincères condoléances à toute la famille en ces moments de tristesse.

Affectueusement,

Denise Dulac

Carolyne Dulac Québec

Toutes nos pensées vers vous sont tournées pour vous apporter un peu de réconfort dans l'épreuve que vous vivez. Sachez que dans le deuil vous n'êtes pas seuls puisque vous pouvez compter sur notre sincère amitié.

Veuillez accepter nos plus sincères condoléances.

Germain Dulac Montreal

Toutes nos pensées vers vous sont tournées pour vous apporter un peu de réconfort dans l'épreuve que vous vivez. Sachez que dans le deuil vous n'êtes pas seuls puisque vous pouvez compter sur notre sincère amitié.

Veuillez accepter nos plus sincères condoléances.

le 25 juillet 2017 à 12:09
Hommage a mon oncle Gérald
Par
Germain Dulac
Extrait du livre C’était quant … hier ?, (à paraître en décembre 2017)

Au début des années 50, environ le tiers des ménages du Québec possède une automobile. Pourtant, dans la région métropolitaine de la ville de Québec, on compte à peine 10 000 voitures. Il n’existe aucun lien routier rapide pour faire le trajet entre la métropole et la capitale. Il faut emprunter la 2 sur la rive sud ou la 9 sur la rive nord, routes qui traversent plusieurs municipalités et artères commerciales achalandées. Dans le rapport Gréber, on parle d’achalandage dangereux.

Oncle Gérald figure parmi les braves qui sillonnent les rues de Québec dans sa toute nouvelle acquisition, une Pontiac Chieftain, auto emblématique au design d’après-guerre de la General Motors. Ses 8 cylindres de 268 po3 développent 106 Ch à 3800 tpm. Le véhicule ‒ long de 202 po, large de 76 et haut de 63 ‒ en impose avec ses 4 portières de berline. Cette mécanique peut atteindre 60 m/h en moins de 15 s. Stupéfiant, si l’on considère que le poids du véhicule atteint les 3730 lb…

L’intérieur, vaste comme un salon, a un dégagement de 36 po. Je peux facilement m’étendre de tout mon long sur la banquette arrière quand, revenant d’une balade en compagnie de mon oncle et de tante Marie, je m’assoupis, les laissant à leurs affaires de jeunes mariés. Nous partons à la tombée du jour vers des destinations inconnues. Le vent doux qui s’engouffre par les vitres baissées ébouriffe les cheveux de Marie qui ne s’en plaint guère. À l’arrière, debout sur la bosse de la transmission, j’admire entre les têtes des adultes le décor projeté dans le pare-brise. Je m’émerveille, la nuit venue, des lumières de la ville toute proche et m’excite à la vue du Marie-Antoinette, présage d’une glace ou mieux encore d’un banana split que je dévore méticuleusement, sans me préoccuper des amoureux qui se font les yeux doux. Repu, je m’assoupis. Tout barbouillé, de sommeil et de glace, un peu nauséeux quand même, j’entends encore grand-mère vilipender mon oncle qui m’entraîne dans de pareils abus de nourriture qui ne peuvent que rendre malade le p’tit Germain. Dans ces moments d’apitoiement, je suis toujours le p’tit Germain de grand-mère et le p’tit Germain de mes oncles et tantes qui m’étrivent devant elle.

Ces balades en auto sont exceptionnelles. En revanche, oncle Gérald passe régulièrement à la maison de la rue Vachon. Les soirs de ciel clair, il me fait découvrir toute la splendeur des constellations. Précepteur des choses de la vie, il aime partager ses connaissances. Il me fait observer le ciel étoilé aussi souvent que possible. Il m’apprend que les étoiles les plus brillantes forment des figures dans le ciel et que les plus lumineuses portent des noms. Certains soirs, lorsqu’elles sont visibles et que mon oncle dispose d’assez de temps, il me fait la leçon. Comme un grand frère, parce que je suis là et peut-être aussi parce qu’il n’y a rien d’autre à faire que de contempler gratuitement le ciel immense au-dessus de nos têtes.

Si tu tournes le dos au point du ciel où se trouve le soleil à midi, tu peux observer la Grande Ourse. C’est le grand chaudron là-haut. Il y a sept étoiles. Quatre forment un carré. Les trois autres s’inscrivent en forme de queue, ou comme la poignée du chaudron. Chaque étoile porte un nom, mais je ne les connais pas toutes. Les deux du fond du chaudron se nomment Merak et Dubhé. Se reculant un peu et tendant le bras, il ajoute : Si tu prends la distance entre ces deux étoiles et que tu la prolonges cinq fois, tu trouves l’étoile Polaire. L'étoile Polaire est à l’extrémité de la queue de la Petite Ourse. C’est le petit chaudron. Là aussi, il y a sept étoiles, mais c’est plus difficile à voir parce que les étoiles sont moins brillantes.

Afficher plus de vœux

Gérer les profils des défunts

Une foire aux questions afin de vous faciliter les démarches auprès des médias sociaux.

Consulter la F.A.Q.