Corporation des thanatologues du Québec

La Corporation

Ambassadrice

Josée Masson est notre ambassadrice depuis 2010. Mais qui est-elle?

Tout d’abord, elle est travailleuse sociale de profession avec un parcours très atypique… Elle a œuvré dans le secteur public pendant 13 ans avant d’être fondatrice et directrice générale de Deuil-Jeunesse, un organisme à but non lucratif qui vient en aide aux jeunes qui vivent la mort d’un proche ou tout autre type de perte. 

Josée s’investit auprès des enfants et des adolescents endeuillés depuis plus de 15 ans. Par ses interventions, la sensibilisation ou l’amélioration des connaissances elle a toujours l’objectif d’offrir un service novateur, professionnel et soucieux du respect de chacun. Visage reconnu dans le milieu pour son empathie et son dynamisme, Josée a reçu de nombreux prix : 
 
  • 2004 Prix Simone-Paré de l’Université Laval
  • 2007 Prix hommage du Barreau du Québec
  • 2012 Personnalité de l’année de la Jeune Chambre de commerce de Québec mais aussi du regroupement des jeunes chambres du Québec
  • 2013 Travailleuse sociale de l’année (région 03-12)
  • 2013 Nominée parmi les 10 jeunes personnalités remarquables du programme mondial JCI
  • 2013 Lauréate Le Soleil (hommage aux gens d’exception)
  • 2014 Titre de diplômée influente de l’Université Laval.
Conférencière et formatrice, elle est régulièrement invitée à partager son expertise dans les médias québécois. Elle a de plus écrit deux livre au sujet des jeunes endeuillés dont notamment le plus récent Mort, mais pas dans mon cœur paru en 2010.
 
En tant qu’ambassadrice de la CTQ, Josée souhaite mettre à profit son expérience et sa personnalité afin d’amener les gens à avoir un regard différent sur la profession de thanatologue, mais principalement sur le deuil dans une société pleine de mythes et de tabous à ce sujet. Elle considère toute l’importance du rite funéraire et ses impacts sur les endeuillés qu’ils soient grands ou petits et reconnait le rôle très important du thanatologue dans cette étape cruciale. 
 
Ses plus grands défis en tant qu’ambassadrice de la Corporation des thanatologues du Québec sont de démontrer le côté humain de la démarche : les thanatologues doivent être perçus pour ce qu’ils sont, des professionnels sensibles et empathiques. Elle œuvre donc en ce sens et étant disponible pour former et aider les membres dans ce sens. Finalement, de pair aves les thanatologues, elle souhaite véhiculer le message que le deuil mérite qu’on respecte le rythme de la souffrance…
 
Pour de plus amples informations, consulter le site www.deuil-jeunesse.com